Moins remplacer pour mieux remplacer

Mercredi 5 Avril 2017

Il est des bulletins officiels qu'il ne faut pas manquer.


Le BO du 16 mars 2017 (lire ici… ) en fait partie. Il vous énumère toutes les autorisations d'absence rémunérées puis s'attaque au nerf de la guerre : le REMPLACEMENT.

Rien que l'introduction nous rassérène : « la continuité du service public nécessite que tout enseignant absent soit remplacé », « L'exigence du remplacement est donc très forte s'agissant de l'École, parce que toute absence est immédiatement ressentie dans la vie même de la communauté scolaire. »

Il faut donc « mieux s'organiser, mieux gérer et mieux informer ».

Mieux s'organiser

Pour commencer, il nous faut anticiper en informant suffisamment tôt d'une absence prévue, « les jurys et préparations d'examen seront organisés de préférence le mercredi après-midi », et en planifiant un rendez-vous de préférence un mercredi après-midi, voire pendant les vacances scolaires, que nous pourrons bientôt qualifier de hors temps de service d'enseignement. Vous allez comprendre…

Mieux gérer

Nous réclamons de la formation continue ? Nous avons déjà 9h de FOAD, qui correspondent grosso modo à 3h à la maison devant son ordinateur, 3h d'expérimentation en classe et 3 heures de mise en commun en dehors des heures scolaires donc hors temps de service d'enseignement.

Maintenant nous aurons de la formation pendant les vacances : « la formation hors temps de service d'enseignement pourra être organisée sur les petites vacances scolaires sur la base du volontariat.» Et voilà ! C'est fait ! Nous en réclamions, on va nous en proposer. Mais le SNE s'interroge : si nous n'y allons pas (parce que nous sommes épuisés par les nouveaux rythmes et les exigences toujours plus nombreuses du métier), ne dira-t-on pas que nous manquons de conscience professionnelle ? Ne serons-nous pas pénalisés pour notre accès éventuel et hypothétique à la classe exceptionnelle ? D'autant plus qu'avec les rendez-vous carrière du PPCR, nous serons évalués sur notre engagement dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel. Et pour le PAF, oubliez les formations à la saison des gastros, grippes et compagnie :« dans le cadre de la programmation des absences prévisibles, le calendrier des formations proposées au sein du plan annuel de formation doit être établi notamment en tenant compte des constats de saisonnalité des absences sur une année scolaire. »

Mieux informer

La charte est à la mode. Après celle de la laïcité, celle du numérique, voici la charte du remplacement. Communiquée aux membres du conseil d'école, elle informera les parents des absences des enseignants et des modalités de remplacement mises en œuvre. Le SNE vous conseille de toujours utiliser la feuille A4 collée dans l'urgence au portail afin de survivre à la surpopulation engendrée par l'accueil coopératif en cas de non-remplacement et de taire la qualité de contractuel d'un remplaçant, qui pourrait faire voler en éclats l'intention bienveillante de cette nouvelle charte…

Et si on augmentait massivement le nombre de remplaçants ?
A quand la charte de l'espoir en des jours meilleurs pour notre école ?


Véronique Mouhot, Secrétaire Générale pédagogie


UN PRESIDENT SANS REFORME ?

Nous passerons au déluge, comme le Dandin des Plaideurs en priait l’avocat : sans en revenir aux origines de l'Instruction publique, tous les Présidents de la seule Vème République ont placé l'Ecole au centre de leurs programmes électoraux. S'en suivirent une forte dizaine de réformes profondes, dont on perçoit aujourd'hui l'aboutissement.


Les écoles

Lycées et collèges

Les Personnels de laboratoires



Infos XML