PPMS = Pitié, Pas de Mails Supplémentaires !

Jeudi 23 Mars 2017

« PPMS ,ONDE, Mobilisco, LSU, Ariane, Affelnet… »

Ces nouvelles plateformes high tech sont censées simplifier la tâche des directeurs d’école,


comme promis par le Ministère dans les 16 engagements pour la direction d’école.

Non, sérieusement ?

Dorénavant, à chaque sortie scolaire, le dirlo doit renseigner les éléments sur le site Mobilisco, ou sur Ariane pour les voyages à l’étranger.

Avant, ces sorties à la journée étaient autorisées par le directeur d’école, un point c’est tout : l’enseignant complétait une fiche type et le directeur la vérifiait et la signait : point.

Maintenant, non seulement c’est lui qui s’y colle, mais en plus la démarche est assez fastidieuse, surtout pour Ariane. Vous devrez créer pour ce site une liste Excel bien fournie des élèves participant à la sortie, car pas de chance, les listes prévues sur ONDE ne sont pas compatibles. Les sorties à l’étranger vont vous donner du fil à retordre, mais ça doit être fait exprès pour vous dissuader.

Merci la simplification des tâches du directeur…

Dernière nouvelle, vous avez correctement réalisé votre PPMS et mis en ligne vos compte-rendu d’exercices : c’est bien, mais apparemment la plateforme ne permet pas au DASEN d’en exploiter les données. Donc, vous devez repréciser vos dates d’exercices dans une enquête rapide (la formule employée est presqu’une excuse en soi).

Non mais, on rêve, là ? Vous avez fait le boulot sérieusement et vous devez recommencer ?

Plus grave, et vous l’avez bien compris : cela signifie que notre directeur académique ne peut actuellement pas savoir qui a complété son PPMS. Donc il ne peut sans doute pas lire les documents non plus ! On est en plan Vigipirate oui ou non ?

Qu’est ce qui compte le plus : avoir le pourcentage d’écoles qui ont renseigné leur PPMS, ou connaitre la pertinence de l’organisation des PPMS afin de protéger les élèves?

On comprend mieux pourquoi on attend toujours les retours d’enquêtes…Et ça c’est affligeant.

Mais ils sont où les 16 engagements ?

Franchement, au SNE, on attendait autre chose que cette cacophonie de la part de la gouvernance actuelle. C’est bien beau de souhaiter que l’école aille mieux, mais il faut savoir montrer l’exemple si l’on veut une école exigeante…

Laurent Hoefman, secrétaire général


UN PRESIDENT SANS REFORME ?

Nous passerons au déluge, comme le Dandin des Plaideurs en priait l’avocat : sans en revenir aux origines de l'Instruction publique, tous les Présidents de la seule Vème République ont placé l'Ecole au centre de leurs programmes électoraux. S'en suivirent une forte dizaine de réformes profondes, dont on perçoit aujourd'hui l'aboutissement.


Les écoles

Lycées et collèges

Les Personnels de laboratoires



Infos XML