CALCULATRICES AU BAC : DE QUI SE MOQUE-T-ON ?

Vendredi 23 Février 2018

Le SNALC déplore la décision du ministère de reporter (à quand ?) la mise en œuvre du mode examen des calculatrices au baccalauréat.


Le SNALC rappelle que la réflexion sur la nécessité de lutter contre la fraude a débuté en 2012. C'est la crédibilité de l'institution qui est atteinte par ce report : on aurait pu espérer que 6 ans suffiraient pour finaliser un simple changement de calculatrices.

Le SNALC constate que ce sont les personnels qui vont devoir expliquer cette décision aux élèves et à leurs parents qui, pour beaucoup, ont dû racheter une machine alors qu'ils auraient pu réutiliser celle d'un aîné. De plus, comment les collègues pourront-ils être crédibles en exigeant le mode examen face à leurs élèves de l'an prochain ?

À l'occasion de la mise en place du nouveau baccalauréat pour la session 2021, le SNALC demande à ce que des discussions sur le bien-fondé de l'emploi des calculatrices graphiques en examen soit menées.


Contacts :
Jean-Rémi GIRARD, Vice-Président du SNALC-FGAF, girardsnalc@yahoo.fr

Loïc VATIN, Président du SNALC-Créteil, membre du Bureau National, snalc.creteil@gmail.com




COLLOQUE CESI à BUDAPEST : Les syndicats en faveur d'une approche de tolérance-zéro à l'égard de la violence au travail

Jean-Claude HALTER, Président de la CESI-Académie Europe, secrétaire général de la CSEN a clôturé le colloque de la CESI qui s'est déroulé à Budapest le 25 octobre 2019


Les écoles

Les Personnels de laboratoires

La CSEN fait partie des membres fondateurs de la Confédération Européenne des Syndicats Indépendants

Infos XML