Communiqué de presse de la CSEN-FGAF du 1er octobre 2009 : "Nouveau pacte de carrière" : la CSEN-FGAF attend des actes

Jeudi 1 Octobre 2009

"Nouveau pacte de carrière" : la CSEN-FGAF attend des actes



La CSEN-FGAF ne peut qu’approuver les principes généraux énoncés par le Ministre de l’Education à propos de la revalorisation des carrières dans l’enseignement. Elle entend donc participer pleinement à l’élaboration du "nouveau pacte" évoqué par Luc CHATEL. Elle salue, en outre, la volonté affirmée d’ouvrir aux professeurs de "nouvelles perspectives de carrières".
La CSEN-FGAF considère que l’augmentation des traitements doit concerner l’ensemble des personnels, affectés depuis vingt ans par une baisse importante de leur pouvoir d’achat. Cette revalorisation doit être avant tout indiciaire et ne pas se limiter à une multiplication de primes.
La CSEN-FGAF considère, en outre, que les "nouvelles missions" et les éventuelles évolutions statutaires ne doivent en aucun cas prendre le pas sur la mission fondamentale de transmission du savoir ni altérer la liberté pédagogique individuelle des personnels enseignants.
Pour finir, la CSEN-FGAF considère qu’aucune revalorisation de la condition enseignante ne saurait s’effectuer sans renforcer la responsabilité, l’autorité et le respect du professeur, notamment en ce qui concerne les procédures d’orientation.
Paris, le 1er octobre 2009


COLLOQUE CESI à BUDAPEST : Les syndicats en faveur d'une approche de tolérance-zéro à l'égard de la violence au travail

Jean-Claude HALTER, Président de la CESI-Académie Europe, secrétaire général de la CSEN a clôturé le colloque de la CESI qui s'est déroulé à Budapest le 25 octobre 2019


Les écoles

Les Personnels de laboratoires

La CSEN fait partie des membres fondateurs de la Confédération Européenne des Syndicats Indépendants

Infos XML