L'EDITO : Achète vocations désespérément !

Jeudi 1 Septembre 2011

Le jeu de bonneteau mathématique du Ministre de l’Education Nationale annonçant triomphalement le recrutement de 17000 enseignants n’aura pas trompé grand monde bien longtemps. L’essentiel est bien le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite alors même que la France possède un des taux d’encadrements les plus médiocres des pays industrialisés.


A peine adouci mais surtout masqué par un langage managérial de « recrutement de jeunes talents », Luc Chatel communique dans l’air du temps mais l’astuce a fait flores et finalement ne gruge que par ci par là et en tous les cas personne chez celles et ceux qui vont subir les conséquences de plein fouet : les acteurs du terrain au quotidien.
Parmi les choses les plus sûres, la reconnaissance du peu d’attractivité d’un métier sinistré et un nouvel aveu de négligence dans la gestion de ce qui est déclaré et devrait être effectivement une priorité nationale.
Il ne faut pas perdre du vue que 12 pour cent seulement des inscrits en licence ont pour projet de devenir enseignants. Ils étaient 23 pour cent il y a six ans. Cette crise des vocations est une des facettes les plus criantes et les plus incontestables des multiples attaques qu’a subie l’image du professeur ces dernières années, de la dévalorisation salariale et de la perte totale de toutes les compensations pour l’exercice d’un métier difficile par ailleurs devenu également une profession à risques.
Il n’en demeure pas moins que 17000 enseignants doivent être recrutés et que les premières vagues de volontaires, davantage motivés par l’abandon des petits boulots que par la reconnaissance de leurs talents ne suffit pas. Alors il reste la propagande. Elle va coûter cher, très cher et le procédé est en rapport avec l’intérêt pour les métiers de l’enseignement !
1,3 million d’euros sera consacré au recrutement de 17000 enseignants dont 3000 pour le premier Degré et 8600 pour le Second Degré. Adressée prioritairement aux étudiants de M1, la campagne concernera également les autres étudiants et les « candidats professionnellement confirmés désireux d'orienter leur carrière vers l'enseignement ou d'exercer leur métier médico-sociaux par exemple dans l'environnement scolaire ». Radio, presse « affinitaire », web, rien ne manquera pour débusquer des volontaires.
Combien seront dupes de cette démarche ? Combien se laisseront toucher par les images portraits publicitaires de personnes à des moments forts de leur vie autour des valeurs d’épanouissement personnel et professionnel dans les métiers de l’Education alors même que les réalités des reportages ont fait fuir les plus gros rangs des étudiants ?
Séduire un marché potentiel de jeunes pour les attirer vers une carrière est certes un moyen parmi tant d’autres mais il ne règlera rien, tant sur le quantitatif que le qualitatif. Ce n’est d’ailleurs pas son but de toute évidence !
Est-il quelqu’un pour imaginer le nouveau chemin d’une école de qualité passant ailleurs que par son respect, son retour à l’autorité et à ses missions fondamentales ? Cela exige du soin dans son image et dans son essentiel.
Nous en sommes loin, très loin quand les bannières internet viendront en renfort des spots radio et des pages de pub dans les journaux.
La dépense est bien mal placée quand elle tend à convaincre par le message étudié alors que les moyens manquent de toutes parts.
Une école qui reviendrait du cauchemar socio-pédagogico-commercial dans lequel elle est plongée n’aurait pas à se vendre. Il serait naturellement honorable et riche en perspective d’y tenter une carrière comme un projet de vie.


CSEN

COLLOQUE CESI à BUDAPEST : Les syndicats en faveur d'une approche de tolérance-zéro à l'égard de la violence au travail

Jean-Claude HALTER, Président de la CESI-Académie Europe, secrétaire général de la CSEN a clôturé le colloque de la CESI qui s'est déroulé à Budapest le 25 octobre 2019


Les écoles

Les Personnels de laboratoires

La CSEN fait partie des membres fondateurs de la Confédération Européenne des Syndicats Indépendants

Infos XML