Refonder l’Ecole ?

Vendredi 9 Novembre 2012

Les syndicats de la CSEN ont participé très activement aux nombreuses - une cinquantaine - réunions de concertation organisées cet été, dans le cadre de la future loi d’orientation et de programmation sur la refondation de l’école de la République, lancée en grande pompe, le 5 juillet par Jean-Marc Ayrault, Vincent Peillon et George Pau-Langevin.


Une concertation de plus ou une vraie volonté de refonder notre Ecole ?

Les avis de collègues qui ont ainsi honoré leur mandat syndical en « sacrifiant » l’équivalent d’un mois de vacances pour apporter leur contribution tant orale qu’écrite au débat, sont mitigés.

Certains pensent que tout est déjà décidé et écrit, d’autres sont confiants et attendent avec un grand intérêt le 8 octobre date à laquelle le Ministre présentera en Sorbonne, les conclusions que lui auront été remises par le comité de pilotage de cette concertation.
Après cela viendra un nouveau, disons plutôt, le vrai temps de négociations avec les organisations syndicales avant que la loi ne soit soumise, en fin d’année, à l’appréciation et au vote des parlementaires.

Pourquoi peut-on avoir des doutes?

Le ministre a envoyée fin juin une lettre à tous les personnels de l’éducation dans laquelle il donne ses orientations pour la rentrée scolaire. Sans porter de jugement sur ses mesures – certaines nous conviennent, d’autres beaucoup moins – il est vrai qu'en lisant: « l'école primaire est notre première priorité; la pédagogie doit être attentive aux travaux de la recherche; le socle commun de connaissances et de compétences est le cadre de référence de la scolarité obligatoire; le collège unique reste pour nous une ambition essentielle; le dispositif d'initiation aux métiers en alternance pour les jeunes âgés de moins de 15 ans est suspendu à la prochaine rentrée (loi Cherpion); la réforme du lycée se poursuit à la rentrée 2012 ; pour la prochaine année scolaire rétablissement de l'enseignement de l’histoire-géographie en terminale scientifique ; la lutte contre le décrochage scolaire est plus que jamais une priorité nationale, l'éducation prioritaire connaîtra une nouvelle étape de son développement et de son efficacité ; le décret relatif à l'évaluation des personnels, sera abrogé ; dans le cadre de la future loi, nous créerons des écoles supérieures du professorat et de l'éducation … » on peut se demander si la ligne directrice de cette nouvelle loi n’est pas déjà tracée.

Une chose est sure, la refondation de l’Ecole de la République ne pourra pas se faire sans des mesures fortes pour ses personnels !

Lors des négociations directes, il faudra que le Ministre comprenne que la refondation ne pourra pas se faire sans une revalorisation de nos salaires qui sont parmi les plus bas d’Europe et qui, de plus, sont gelés depuis 2010 alors que l’inflation et les prélèvements obligatoires ne cessent d’augmenter. Assez des envolées « patriotiques » et des discours lénifiants surtout lorsque l’on sait que le financement des 1244 "offices", "observatoires" et autres agences gouvernementales qui ont été créées au fil des années représentent un coût annuel de 50 milliards d'euros.

De même la refondation ne se fera pas sans une politique forte de protection des personnels, il y a trop d’agressions, trop de violence à tous les niveaux scolaires. Au lieu de créer un second observatoire de la violence, cessons d’observer et passons enfin aux actes.

Il n'y a plus qu'à espérer que toutes ces heures de concertation n'aient pas le même résultat que celles du " grand débat " des années 2004 qui ne furent que perte de temps et palabres stériles et inutiles au final.
Souhaitons que les annonces du Ministre prévues le 8 octobre soient à la hauteur de nos espoirs.

Jean-Claude HALTER
Secrétaire général de la CSEN

CSEN

COLLOQUE CESI à BUDAPEST : Les syndicats en faveur d'une approche de tolérance-zéro à l'égard de la violence au travail

Jean-Claude HALTER, Président de la CESI-Académie Europe, secrétaire général de la CSEN a clôturé le colloque de la CESI qui s'est déroulé à Budapest le 25 octobre 2019


Les écoles

Les Personnels de laboratoires

La CSEN fait partie des membres fondateurs de la Confédération Européenne des Syndicats Indépendants

Infos XML