UN MONDE OU LES PROFESSEURS SE SUICIDENT :

Jeudi 10 Octobre 2013

« On se suicide par respect pour la vie quand votre vie a cessé de pouvoir être digne de vous et qu'y a-t-il de plus honorable que ce respect de la vie ? »
Henri de Montherlant Va jouer avec cette poussière.


Pierre Jacque, professeur de Sciences et technologies de l’industrie, s’est donné la mort le dimanche premier septembre.
Le ministère de l’Éducation nationale s'est longtemps montré fermé à toute divulgation concernant le suicide de ceux qui la servent. Publiant l'an passé une étude remarquée sur la souffrance au travail, la FGAF a souligné combien ce mutisme destructeur pèse sur notre avenir.

MOURIR POUR S'ENFUIR :
Toutefois, le suicide des professeurs a fini par susciter l'intérêt des média. L'institution répliqua par le déni, ou par le silence. Toujours des questions « personnelles » avaient rendu « fragile » et avaient décidé du geste. L'opinion était faite. Ces « petits profs » qui en finissent avec la vie sont par nature des faibles, venus vers un métier qui n'intéresse plus, qu'on paye mal, et où personne ne vous disputera la place. Normal qu'ils en finissent à la première difficulté !
La mort de Lise Bonnafous immolée par le feu en 2011 n'ébranla pas les certitudes. Son geste théâtral ne signifiait-il pas un déséquilibre profond ? On tenait le prétexte pour rendre inaudibles ses mots.
Et combien d'entre nous ont-ils connu cette tentation -là ? Nous avons à l’esprit le fort récit d'un jeune professeur décrivant sa descente aux enfers, ce qui se nomme « enseigner » dans certains lycées. Elle y fut confrontée aux lâchetés ordinaires d'une « communauté éducative (!) », où l'élection d'un bouc émissaire, qu'elle fut, soude dans la plus parfaite hypocrisie, direction, familles, élèves.
Elle évoque les larmes, l'espoir d'être renversée par une voiture avant d'arriver au lycée . Elle écrit : « Une fois, après un cours, je songe que je pourrais me défenestrer[...] Je repère les endroits où l'on peut accrocher une corde. Finalement, je n'ai jamais osé le faire, par peur.[...]Alors je reste, j'encaisse, jusqu'au jour où je craque. », ce qui la sauvera. Elle surmonta ailleurs le souvenir de tout cela.

MOURIR POUR S'EN ALLER :
La mort de Pierre Jacque est autre. La lettre où il explique son geste a été largement diffusée, les termes en sont connus. Il y exprime une critique sans appel d'un ordre scolaire qui a perdu toute raison d'être, d'une culture de l'apparence qui fait insulte à la raison parce qu'on triche, mais aussi au cœur, parce qu'on ment. Tricher sur les résultats, mentir ainsi à ceux que l'on enseigne. Avec une rare hauteur de vue, il expose et analyse des faits, mais y enchâsse des mots,qui livrent le sens profond de l'acte : conscience, allure, vertu. Depuis, les témoignages se sont multipliés, publics, institutionnels, ceux de ses proches. Tout témoigne de la solidité et de l'équilibre d'un homme qui ne s'est jamais senti en péril, sinon quand l'institution qu'il servait a perdu, à ses yeux, le sens de sa mission.
Il n'est pas mort pour s'enfuir, mais pour s'en aller.
Un tel suicide ne peut être envisagé ni comme une défaite, ni comme une démission, ni comme une lâcheté. C'est un retrait stoïque, devant ce qui nous dégrade, ou veut détruire
l'équilibre auquel nous avons pu parvenir.

De toutes les explications données par les stoïciens sur le suicide, il ressort une idée fondamentale : la maîtrise de soi. L'homme doit savoir à quoi s'en tenir, sur lui, sur les autres et plus encore sur ce qui donne de la valeur à sa vie. Certains ne trichent pas avec leurs exigences. Leur mort volontaire, sinon l'approbation, mérite le respect. Elle appelle à s'interroger sur les causes profondes qui leur ont donné la volonté de quitter le monde.
Car ils nous l'ont laissé.

Albert-Jean Mougin


COLLOQUE CESI à BUDAPEST : Les syndicats en faveur d'une approche de tolérance-zéro à l'égard de la violence au travail

Jean-Claude HALTER, Président de la CESI-Académie Europe, secrétaire général de la CSEN a clôturé le colloque de la CESI qui s'est déroulé à Budapest le 25 octobre 2019


Les écoles

Les Personnels de laboratoires

La CSEN fait partie des membres fondateurs de la Confédération Européenne des Syndicats Indépendants

Infos XML